Archives de
Étiquette : Economiser

Payez-vous en premier pour commencer à épargner !

Payez-vous en premier pour commencer à épargner !

La chose la plus difficile à faire quand on veut épargner, c’est de commencer. L’humain a tendance à prendre goût aux habitudes très rapidement, et en sortir est toujours difficile. Afin de vous sauver du sentier des fins de mois difficile, il existe une méthode simple et efficace : payez-vous en premier.

La dépendance au sentier.

En économie, il existe une théorie appelée la dépendance au sentier qui explique pourquoi une personne ou une organisation est toujours limitée dans ses choix par les décisions qu’elle a prises dans le passé.

Pour faire simple, imaginez deux chemins dans une forêt, les deux délimités par des ronces, une fois que vous aurez choisi un des deux chemins, vous ne pourrez plus en sortir, à moins de passer par les ronces ou de vous rendre au bout.

L’effet pervers de la dépendance au sentier, c’est que si l’on a pris un mauvais chemin, le coût pour en sortir devient énorme, voir insurmontable. Certaines entreprises par exemple sont contraintes de mettre la clef sous la porte, car la seule solution à leur survie serait d’investir massivement dans leur appareil de production, mais que le coût de cet investissement leur est impossible. On retrouve la dépendance au sentier dans les relations diplomatique, qui varient peu sur le long terme. On la retrouve aussi dans les différentes guerres de support vidéo, entre le VHS et le Betamax ou le HD-DVD et le Bluray, une fois le support choisit et adopté par le grand public, le concurrent finit toujours par disparaitre pour toujours.

Ici, nous sommes sur la route de l’indépendance, notre but, c’est quitter le chemin du compte en banque dans le rouge pour celui rempli de billet vert, de celui du crédit auto hors de prix à celui du cycliste aguerrit, du consommateur de fastfood au cuisinier efficace.

Mais comment faire ? C’est simple : payez-vous en premier.

Payez-vous en premier

Ça va vous paraitre bête, ou trop simple, mais quand je dis « payez-vous en premier », je veux littéralement dire que vous devriez vous payer en premier. On met de côté les factures, le loyer, les courses, vous devez passer en premier, et ce, immédiatement.
Vous allez vous rendre sur le site de votre banque, cliquer sur la page des virements, et faire une requête pour un virement récurrent, a chaque fois que vous recevez un revenu régulier, quel que soit son montant, vous allez en virer une partie sur votre livret A.

  • Vous n’avez pas de livret A ? Ouvrez en un tout de suite, c’est l’équivalent d’un compte courant rémunéré, vous devriez toujours virer votre argent dans votre livret A tant que vous ne vous en servez pas. Bien sûr, on ne touche pas à l’épargne, il faudra au début noter ce qui est pour les dépenses courantes et ce qui est pour votre future liberté.
  • Votre banque ne permet pas de programmer un virement récurrent en ligne ? Changez de banque ! 🙂

Cela peut paraitre inutile, mais cela change tout. Imaginez-vous avec un SMIC, vous finissez le mois avec 1 ou 2 euros sur votre compte chèque, il vous parait impossible de sauver 10 euros. Et bien, je vous invite à faire l’exercice, virez immédiatement 10 euros sur votre livret A, et continuez le mois comme d’habitude. Vous le finirez toujours avec 1 ou 2 euros, mais vous aurez maintenant 10 euros de côté.

Cela marche, car vous vous êtes habitué à dépenser l’intégralité de vos revenus chaque mois. Et ne croyez pas que ça n’arrive que lorsqu’on touche un SMIC, même un cadre peut finir ses fins de mois sans épargner et dans le rouge.

Encore mieux, votre niveau de vie ne baissera pas. En retirant 10 euros en début de mois, vous allez devoir faire des arbitrages, et quand vous vous demanderez si vous devriez, ou pas, commander une pizza, vous vous rappellerez que votre budget a diminué de 10 euros.

Chemin faisant, vous devrez peaufiner la méthode, en rationalisant vos dépenses et en augmentant le montant des virements. Et sur le long terme, quand vous serez pleinement sur la route de l’indépendance, vous pourrez utiliser votre propre méthode, et n’aurez sans doute plus à vous imposer de telles contraintes, car vous vous serez habituer à épargner et à moins dépenser. Vous y gagnerez alors encore plus en liberté.

L’important, c’est de participer

Quand j’ai commencé à m’intéresser aux finances personnelles, à l’argent, à l’indépendance financière, je suis tombé sur un conseil qui est resté gravé dans ma cervelle : l’important, ce n’est pas les performances en bourse, ce n’est pas les niches fiscales, ce n’est même pas de vivre dans la simplicité et la frugalité. Non, le plus important, c’est de mettre de côté, le plus tôt possible et le plus possible.

Oubliez les détails techniques, oubliez la règle des 4 %, tout ça ne vaut rien si vous ne mettez rien de côté. Une personne ne connaissant rien en finance personnelle, mais qui épargne 50 euros par mois sera toujours mieux lotis au final que quelqu’un qui connaît toute la théorie par cœur, mais ne l’applique pas. De la même manière, ceux qui deviennent propriétaires de leur logement font aussi un choix d’épargne qui n’est pas toujours le plus rentable, mais finiront toujours par avoir accumulé du capital en vue de leur retraite, en plus de ne plus avoir à payer de loyer dans 20 ans.
L’important à partir de maintenant, c’est de traverser les ronces et quitter définitivement le sentier qui vous garde dans la pauvreté, et pour ça, et vous avez une solution très efficace pour y arriver : payez-vous en premier.

Les défis des 52 semaines.

Comme il est plus aisé de faire des choses en s’amusant, je vous propose un défi, qui va se dérouler sur un an.
J’ai découvert ce défi un peu partout sur internet, il consiste à mettre de côté un euro de plus chaque semaine. Vous commencez avec 1 euro la première semaine, et vous finissez en mettant de côté 52 euros la dernière semaine.

En l’état, ce défi est loin d’être idéal, il est plus simple de trouver faire 10 euros d’économie le premier mois comparé aux 202 euros d’économies le dernier mois. De plus, en décembre avec les fêtes, vous aurez plus de mal à économiser. Enfin, je trouve qu’il serait dommage d’y aller mollo si vous arrivez à débloquer les 200 euros dès le premier mois.
Ce que je vous propose alors c’est simplement d’y aller à votre rythme. Imprimez-vous un tableau avec 52 cases, puis marquez le montant épargné chaque semaine. Essayez de battre votre record à chaque fois. Si vous n’y arrivez pas, recommencez encore et encore.

Si vous chutez, relevez-vous, s’il faut toucher à votre cagnotte parce qu’un imprévu arrive, faites-le, ne vous laissez pas abattre, car en développant votre habitude, vous vous en sortirez toujours de mieux en mieux.
Votre premier objectif, c’est réunir un salaire complet sur votre livret A, avec ça, vous aurez un mois d’avance pour vous aider en cas de pépin. Aux taux actuels et si vous réunissez 1350 euros, vous bénéficierez également de 10 euros d’intérêts au bout d’un an. Imaginez le progrès entre avoir du mal à économiser 10 euros et toucher 10 euros d’intérêts sans rien faire.

Alors n’hésitez plus, lancez-vous et payez-vous en premier !

 

Diminuez vos dépenses courante en vous projetant dans le futur.

Diminuez vos dépenses courante en vous projetant dans le futur.

Il n’est pas toujours facile de se rendre compte de l’impact de nos dépenses sur notre futur. Un petit croissant par ci, un restaurant par là, un abonnement à la salle de sport, une nouvelle voiture…

Plus une dépense est fréquente, moins on n’y fait attention, tous les petits rituels quotidiens sont bien ancrés dans notre budget, le petit café à un euro tous les matins ne semblent pas bien gros, le nouveau crédit auto revient à 10 euros de plus que l’ancien, et tous les vendredis, on se fait une soirée pizzeria.

Ces habitudes s’acquièrent très vite, l’humain aime le confort, il aime ce qui lui procure du plaisir et il aime la redondance. Par-dessus tout, il est très mauvais pour se projeter dans le futur et préfère les gratifications instantanées.

Le problème, c’est que nous, on cherche à devenir indépendants financièrement, et pour ça, on doit mettre un maximum de côté, et donc on doit rompre avec nos habitudes.

On a déjà parlé de petits exercices permettant de se rendre compte de notre situation, mais j’ai une astuce encore plus simple à vous partager.

Vous vous rappelez des intérêts composés ? Une usine à générer de l’argent sans la moindre action de votre part, chaque mois, votre capital produit des intérêts qui produiront eux même des intérêts pour le mois suivant, et ce, sans interruptions.

À chaque dépense que vous faites, c’est un euro de moins qui produira de l’intérêt, et donc une difficulté supplémentaire sur votre chemin. Et on l’a vu, chaque euro économisé vous rapproche de plus en plus vite de votre indépendance.

Voici 4 multiplicateurs à connaitre qui vont vous permettre de vous projeter facilement dans le futur, et que vous pourrez appliquer à toutes vos dépenses.

En admettant un taux d’intérêt de 7 % par an et une période de 10 ans :

  • Une dépense unique : x1.97 : exemple, vous achetez une piscine 10 000 euros, vous auriez pu avoir 197 00 euros au bout de 10 ans. (mais pas de piscine 🙂 )
  • Une dépense mensuelle : x173. Si vous baissez votre facture de téléphone de 10 euros par mois, vous aurez fait une économie totale au bout de 10 ans de 1730 euros. (soit 530 euros d’intérêts)
  • Une dépense hebdomadaire : x752. Une sortie pizzeria pour 25 euros chaque semaine, c’Est 18 800 euros que vous auriez pu avoir au bout de 10 ans, au lieu de ça vous aurez dépensé 13 000 euros.
  • Enfin une dépense journalière : x5 285. Un euro dépensé par jour, c’est 5 285 euros que vous n’aurez pas dans 10 ans. D’ailleurs, si vous calculez les intérêts générés pour la onzième année, vous pouvez voir que c’est presque 1 euro par jour qui est généré, vos cafés garanties pour le reste de votre vie.

Retenez ces multiplicateurs, et appliquez à chaque achat, vous ne vous direz plus jamais qu’un produit est seulement 10 euros plus chers, il vous coûte en vérité beaucoup plus que cela.

Vous pouvez dès à présent utiliser ces 4 nombres et les appliquer à vos dépenses courantes, chercher un nouveau forfait téléphonique, appelez votre banque pour diminuer vos frais ou renégocier votre crédit auto ou immobilier, faites vous-même votre café ou votre repas du midi…

Projetez-vous un maximum sur le long terme quand vous faites la moindre dépense, cela vous aidera à diminuer les achats impulsifs et vous regretterez moins vos achats. Votre vous dans 10 ans vous remerciera !